Dakota Jenkins

Lorem ipsum dolor sit amet enim. Etiam ullamcorper. Suspendisse a pellentesque dui, non felis. Maecenas malesuada elit.

 

Quand il est question de l'enseignement de la psychanalyse, on ne peut éviter ces deux hommes : Sigmund Freud et Jacques Lacan. Le premier en est le créateur et le second son prolongement. 

 

Une patiente de Sigmund Freud a décrit son expérience analytique de "talking cure", soit de : cure par la parole. Pourquoi ?  

 

La thérapie psychanalytique n'est pas une étude du fonctionnement qui aborde la personne comme une chose ou une expérimentation. Décider de se lancer dans un travail d'analyse, ne conduit pas à se positionner comme un objet où celui qui vous reçoit vous examine, vous instrumentalise ou encore vous guide dans les chemins des normes données afin que vous adoptiez une conduite adaptée. Par contre, l'expérience analytique permet à celui ou celle qui en fait la demande de rencontrer son hors-norme : ce qui appartient à sa singularité.

 

Psychologue, psychiatre, psychothérapeute, hypnothérapeute, comportemantaliste, psychanalyste, ... De nos jours, la diversité des formations des "psys" se multiplie et il est difficile de s'y repérer : Qui choisir ? - Lequel de ces "psys" pourra le mieux répondre à ma demande ? - Quelle méthode, quelle technique, quelle formation du "psy" peut m´aider ? ... Cet article ne peut vous dicter le choix du professionnel qui vous conviendra le mieux, mais il vous propose de découvrir qu'est-ce que la doctrine psychanalytique exige de la formation d'un psychanalyste.    

 

Lors de votre première séance psychanalytique, le professionnel qui vous reçoit ne vous remet pas une feuille de route traçant votre itinéraire thérapeutique, allant du point A au point B. En revanche, cela ne signifie pas que le psychanalyste soit sans itinéraire. De plus, la thérapie analytique a bel et bien une fin, ou plutôt, un point final que chaque patient ponctue différemment. Ce point ne peut se prévoir en avance et ne peut s'établir comme une norme pour tous, car il est allié au temps. Un temps que l'on ne peut mesurer, évaluer, dicter, supposer, inventer ou encore objectiver. Ce temps auquel la psychanalyse s'intéresse, c'est celui qui est propre à chacun et celui qui doit être respecté. 

frise ok