Dakota Jenkins

Lorem ipsum dolor sit amet enim. Etiam ullamcorper. Suspendisse a pellentesque dui, non felis. Maecenas malesuada elit.

Présentation : Une démarche de formation

 

Appuyons-nous sur la citation suivante : " Il s'agit d'activités qui sont organisées dans un cadre institué de formation professionnelle, initiale ou continue, concernant notamment les professionnels qui exercent des métiers (formateurs, enseignants, travailleurs sociaux, thérapeutes, médecins, psychologues, responsables de ressources humaines, infirmiers, aides-soigants,...) ou des fonctions comportant des dimensions relationnelles importantes dans des champs diversifiés (de l'éducation, du social, de l'entreprise...). Les participants de la supervision sont invités à s'impliquer dans l'analyse, c'est-à-dire : à travailler à la coconstruction du sens de leurs pratiques et/ou à l'amélioration des techniques professionnelles. Cette élaboration, le plus souvent groupale, s'inscrit dans une certaine durée et nécessite la présence d'un animateur, garant du dispositif, en lien avec des références théoriques affirmées. "

 

Autrement dit, la supervision est un temps dédié à un groupe de professionnels désirant mettre en commun leurs expériences de terrain. Chaque participant peut y exprimer une situation de son expérience qui le questionne, le tracasse, ou encore, l'angoisse. Grâce à son cadre et à ses deux outils fondamentaux qui sont :  l’écoute et la parole, cette discipline permet aux échanges d'appréhender sous un nouvel angle le questionnement mis au travail. Par ce cheminement qui requière du temps, du respect et de la cohérence, des nouvelles perspectives d’actions émergent, et, chaque professionnel enrichit son savoir-faire et son savoir-être pour l’exercice de sa fonction.

 

La supervision est un lieu de créativité, de prise de recul et un atout majeur pour sa pratique.

 

Caratéristiques de ce temps de travail

 

Chaque professionnel, chaque équipe pluridisciplinaire, chaque institution/entreprise a des besoins, des demandes et des attentes diverses et variés concernant ce temps collectif. Cependant, l'analyse s'oriente le plus souvent vers : La dynamique et la cohésion de l'équipe / Le public accompagné / Un projet (nouveau - ancien - à réaliser - à évaluer)  / L'institution. Peu importe l'axe de travail,  l'analyse des pratiques met en oeuvre :

 

  • Un lieu d'apprentissage sans jugement.
  • Des échanges et des paroles créatives.
  • De la réflexion, de l'élaboration et de la co-construction.
  • Des découvertes : d'options nouvelles - de concepts théoriques se rapportant à un vécu exprimé.
  • Une prise de recul sur :  soi - le contexte - la situtaion.
  • Un travail d'écoute sur : soi, l'autre et le contexte.
  • Une élaboration clinique.

  

Pourquoi la coordination de la supervision nécessite un  intervenant extérieur ? 

 

Comme son adjectif l'indique, il est extérieur : il ne fait ni parti de l'institution/entreprise, ni de l'équipe. Il découvre l'institution, l'équipe, son projet, sa situation, ses actions, son public à travers les paroles des participants.

 

Son intervention ne cherche pas à dégager lui-même des solutions ou à imposer une nouvelle organisation. Il n’est pas celui qui détient une réponse préétablie, mais en revanche, il est celui qui permet aux participants de déchiffrer et de manœuvrer autrement ce qui pose problème.

 

Sa formation et son expérience lui permettent d’entendre et de faire entendre ce qui ne s’entend pas. Sa coordination et son écoute favorisent l'émergence d'un savoir autre. En d'autres termes, son intervention impulse un certain "pas-de-côté" face à la problématique en jeu et instaure une nouvelle possibilité d'action.

 

Quelles démarches avant la première séance d'analyse ?

 

  • Il est nécessaire que l'institution/entreprise, qui souhaite mettre en place ce travail, clarifie avec le groupe de participants : Qu'attendons-nous d'une supervision ? 
  • Une première rencontre entre l'intervenant, l'institution/entreprise et le groupe de professionnels est instaurée afin de définir le cadre du travail en perspective (Le lieu des séances : interne ou externe ? - Quel est le rythme des séances (hebdomadaire, mensuel,...) ? - Les participants (Qui sont-ils?) - ...).
  • Une convention est établie.    

 

E.Gutierrez-Ruisanchez

 

Code déontologiqueContact

 

 

 

 

 

frise ok